Notre gou­ver­ne­ment a pris des mesures lun­di 16 mars 2020 pour inter­dire désor­mais tout dépla­ce­ment sauf, en étant muni d’une attes­ta­tion sur l’honneur (pou­vant être écrite à la main),

  • pour se rendre à son lieu de tra­vail,
  • faire les achats de pre­mière néces­si­té dans les com­merces de proxi­mi­té,
  • se rendre auprès d’un pro­fes­sion­nel de san­té,
  • aider les per­sonnes vul­né­rables à la stricte condi­tion de res­pec­ter les gestes bar­rières,
  • faire de l’exercice phy­sique autour du domi­cile à titre indi­vi­duel,

De ce fait :

  • Toutes les ren­contres à l’église sont sup­pri­mées jusqu’à nou­vel ordre, et nous vou­lons nous pré­pa­rer pour un période qui pour­rait se pro­lon­ger. Cela concerne le culte heb­do­ma­daire, les séances de tra­vail, la pro­jec­tion de films, l’assemblée géné­rale, le ser­vice de net­toyages, etc.
  • Les ren­contres chez les uns et les autres ne sont plus pos­sibles. Il n’y a donc pas de groupe de quar­tier pos­sible ; mais chaque groupe est encou­ra­gé à trou­ver des moda­li­tés de contact qui lui sont propres.
  • Les ren­dez-vous à l’église sont annu­lés. Quand cela est pos­sible, un entre­tien ou une confé­rence télé­pho­nique peut avoir lieu par télé­phone, skype, what­sapp ou par tout autre moyen exis­tant ;

Mais :

  • Nous main­te­nons la dis­tri­bu­tion de colis ali­men­taires, les asso­cia­tions dis­tri­buant de la nour­ri­ture n’étant pas concer­nées jusqu’ici par l’interdiction du gou­ver­ne­ment ; nous sou­hai­tons venir en aide aux plus dému­nis, les plus tou­chés sans doute dans cette crise. Nous met­tons tout en place pour assu­rer le res­pect des gestes bar­rières ;
  • Nous met­tons en place un ser­vice pour appe­ler les per­sonnes les plus iso­lées ou vul­né­rables ; Ako­lé Wil­son-Bahun en est la coor­di­na­trice (06 61 17 82 78; joycew@hotmail.fr), avec Samuel Boum, res­pon­sable des visites. Nous comp­tons éga­le­ment sur la soli­da­ri­té qui pour­ra se mani­fes­ter spon­ta­né­ment entre nous.
  • Nous invi­tons cha­cun à nous indi­quer la situa­tion dif­fi­cile dans laquelle il peut se trou­ver, afin que nous puis­sions essayer de voir com­ment mettre en place un sys­tème de soli­da­ri­té. Pour cela, vous pou­vez prendre contact avec Ako­lé Wil­son-Bahun ou le pas­teur.

Comment vivre notre foi en Dieu et comment faire communauté ?

  • Pen­dant la semaine : nous allons vous pro­po­ser des lec­tures quo­ti­diennes de la Parole. Nous pour­rions ain­si tous faire les mêmes lec­tures, et avan­cer ensemble.
  • Pour le dimanche : nous aime­rions vous pro­po­ser d’écouter une pré­di­ca­tion choi­sie, et d’avoir ensuite un temps d’échange au niveau du couple ou de la famille. Les per­sonnes seules pour­ront, si elles le veulent, échan­ger et prier avec un(e) par­te­naire de prière. Nous met­trons en rela­tion toutes les per­sonnes seules qui sou­hai­te­raient avoir un(e) par­te­naire de prière. Nous aide­rons éga­le­ment les familles à orga­ni­ser un culte fami­lial autour de la Parole.
  • Pour le groupe de jeunes : les ren­contres seront main­te­nues de manière vir­tuelle : Judith Bart orga­ni­se­ra des groupes qui pour­ront étu­dier la Parole et s’encourager via une confé­rence vidéo.
  • Nous serions heu­reux d’entendre vos expé­riences pour pou­voir les par­ta­ger à d’autres.

Comment soutenir le ministère de l’Eglise ?

Nous sommes conscients que plu­sieurs per­sonnes peuvent se retrou­ver dans une situa­tion éco­no­mique com­pli­quée. N’hésitez pas à en par­ler si tel est votre cas, pour que nous puis­sions ima­gi­ner des moyens de soli­da­ri­té.

Pour ce qui est de l’Eglise, nous ne pour­rons pas comp­ter sur une aide du gou­ver­ne­ment. Alors que nous n’aurons plus d’offrandes le dimanche matin, nos charges ne bais­se­ront pas durant cette période cri­tique. Nous savons votre désir de voir l’Eglise pour­suivre son minis­tère. Vous pou­vez y contri­buer par l’un des moyens sui­vants :

1. Faire un virement sur le compte de l’Eglise

Rib de l'association cultuel de l'Eglise du Tabercle

2. Envoyer un chèque à la trésorière, à destination de l’Eglise

Adresse d’envoi :

Eglise du Taber­nacle, p.a. Mme Ade­line Patin, 59 bis Av. du Parc, 94500 Cham­pi­gny-sur-Marne

3. Mettre de l’argent de côté pour verser une offrande dès que nous pourrons reprendre nos activités

« Que cha­cun de vous, le pre­mier jour de la semaine, mette à part chez lui ce qu’il pour­ra selon ses moyens, afin qu’on n’attende pas mon arri­vée pour faire les col­lectes. »  (1 Corin­thiens 16.2)

Mer­ci à cha­cun pour la pré­oc­cu­pa­tion qu’il porte pour l’Eglise dans ces temps plus dif­fi­ciles.

Soyons de fidèles témoins de Jésus-Christ, sûrs de son salut, joyeux de l’espérance de la vie éter­nelle.

« Mais il n’y aura pas pour tou­jours des ténèbres sur ce pays enva­hi par l’angoisse. Si, dans les temps pas­sés, Dieu a cou­vert d’opprobre tout le pays de Zabu­lon et le pays de Neph­ta­li [deux tri­bus d’Israël annexées par l’armée assy­rienne], dans les temps à venir, il cou­vri­ra de gloire la route de la mer, au-delà du Jour­dain, le dis­trict des nations païennes [cette région de la Gali­lée, for­te­ment mépri­sée, est celle où sera annon­cé le salut de Dieu].

Le peuple qui vivait dans les ténèbres ver­ra briller une grande lumière… Car pour nous un enfant est né, un fils nous est don­né. Et il exer­ce­ra l’autorité royale, il sera appe­lé Mer­veilleux Conseiller, Dieu fort, Père à jamais et Prince de la Paix. Il éten­dra sans fin la sou­ve­rai­ne­té et don­ne­ra la paix qui dure­ra tou­jours au trône de David et à tout son royaume [pro­messe accom­plie par la venue du Mes­sie divin, le roi éter­nel qui amène une paix durable]. Sa royau­té sera soli­de­ment fon­dée sur le droit et sur la jus­tice, dès à pré­sent et pour l’éternité. » (Esaïe 8.23 – 9.6)

« Celui qui est la Parole est deve­nu homme et il a vécu par­mi nous. Nous avons contem­plé sa gloire, la gloire du Fils unique envoyé par son Père : plé­ni­tude de grâce et de véri­té ! Nous avons tous été com­blés de ses richesses. Il a déver­sé sur nous une grâce après l’autre. » (Jean 1.14, 16)